L'Histoire portée à l'écran

L’Homme au masque de fer

Film américano-britannique de Randall Wallace, sorti en 1998
Avec Leonardo DiCaprio, Jeremy Irons, John Malkovich, Gérard Depardieu et Gabriel Byrne

L’Histoire : 1662. Le jeune Louis XIV est un roi égoïste, qui reste indifférent face à la famine qui accable son peuple. Pour lui, tout n’est que divertissements et plaisirs coûteux.  Les trois mousquetaires, Athos, Porthos et Aramis, ont pris leur retraite, tandis que d’Artagnan sert toujours fidèlement Louis XIV. Lors d’une fête, le monarque jette son dévolu sur Christine, la fiancée de Raoul, le fils d’Athos. Le jeune homme est envoyé sur le front, où il meurt. Face à un roi tyrannique, les trois mousquetaires décident de le remplacer par son frère jumeau, emprisonné sous un masque de fer…

Les erreurs :

1) En 1662, Anne d’Autriche a 61 ans. Dans le film, l’actrice (Anne Parillaud), âgée de 38 ans, ne reflète pas l’image d’une reine mère vieillissante.

2)  En 1660 Louis XIV a épouse Marie-Thérèse d’Autriche. Celle-ci n’apparaît à aucun moment dans le film.

3) Le frère cadet de Louis XIV, le duc d’Orléans, né en 1640, est lui aussi absent du film. 

Anne Parillaud (Anne d'Autriche) et Leonardo Dicaprio (Louis XIV)
Anne Parillaud (Anne d’Autriche) et Leonardo Dicaprio (Louis XIV/Philippe)

4) Les perruques que portent les conseillers du roi dans le film ne font leur apparition que bien plus tard, lorsque Louis XIV portera lui même des perruques, perdant ses cheveux prématurément, comme son père Louis XIII. 

5) D’Artagnan emprunte un passage secret pour retrouver le roi au moment de son déjeuner : le tableau qu’il fait pivoter représente Louis XIV plus âgé !
 
6) On voit Louis XIV donner l’ordre de faire exécuter son premier conseiller. Or, le roi de France ne peut décider de la mort de quelqu’un. Lorsqu’en 1661 le surintendant des finances, Nicolas Fouquet, est jugé pour le crime de Lèse-majesté par la Chambre de justice, ce sont ces membres qui décident de son sort.  Si, à la cour, on s’attendait à une condamnation à mort, Fouquet est finalement condamné à la prison à vie. Louis XIV se contentera de dire que s’il avait été condamné à mort, il ne l’aurait pas gracié. Mais en aucun cas le monarque ne pouvait décider d’une sentence capitale lui-même.

Peter Sarsgaard (Raoul de Bragelonne) et Judith Godrèche (Christine Bellefort)
Peter Sarsgaard (Raoul de Bragelonne) et Judith Godrèche (Christine Bellefort)

7) Tandis que le roi dîne avec Christine, il est entouré par des tableaux représentants des membres de sa future famille : on reconnaît la princesse Palatine (arrivée en France en 1671), le dauphin adulte (né en 1661) et Louis XV. Il y a même un buste de Louis XIV plus âgé !

8) Dans le film, le frère jumeau du roi est traité comme un misérable prisonnier, enfermé dans une sinistre cellule. En réalité, le prisonnier masqué avait un traitement de faveur, réservé aux prisonniers « de marque » appartenant à la haute noblesse : il était très bien traité, avait son propre geôlier et ne manquait de rien (bonne nourriture, cellule confortable…). C’est justement tout ce luxe, déployé pour le prisonnier, qui donnera naissance aux rumeurs selon lesquelles il s’agissait une personne de haute naissance, et sans doute un prince de sang royal. 

9)  D’après le roman d’Alexandre Dumas, le frère jumeau du roi est emprisonné à l’âge de 16 ans. Dans le film, Philippe explique qu’il est enfermé depuis six années. Il aurait donc 22 ans. Or en 1662, le souverain a 24 ans, puisque né en 1638.

Leonoardo Dicaprio (Philippe), Gabriel Byrne (d’Artagnan), John Malkovich (Athos), Gérard Depardieu (Porthos) et Jeremy Irons (Aramis)

10) En 1662 Louis XIV a déjà une maîtresse officielle : Louise de La Vallière. Celle-ci est totalement absente du film, remplacée par Christine, personnage fictif. Dans son roman, Alexandre Dumas prête à Raoul des sentiments amoureux pour Mlle de Vallière. Dumas n’est pas loin de la vérité : en effet, avant de devenir la maîtresse du roi, Louise eut un soupirant en la personne de Jacques de Bragelongne  (dont Alexandre Dumas s’inspire pour le personnage de Raoul, vicomte de Bragelonne)

11) Dans le roman d’Alexandre Dumas, d’Artagnan n’est pas l’amant de la reine Anne d’Autriche et ce n’est pas lui, mais Louise de La Vallière, qui se rend compte de l’imposture du frère jumeau. De même, dans le roman, Philippe ne reste pas sur le trône de France et retourne en prison, tandis que Louis XIV récupère sa place sur le trône de France. 


Partager sur :

FacebookTwitterGoogleEmail this pagePrint this page


Publicités

Laisser un commentaire