L'Histoire portée à l'écran

The Tudors : saison 2

Série canadienne-américaine-irlandaise créée par Michael Hirst, avec Jonathan Rhys-Meyers et Nathalie Dormer, sortie en 2008

L’ Histoire :

Henry VIII fait tout pour renvoyer son épouse, Catherine d’Aragon, afin d’épouser sa maîtresse, Anne Boleyn.  Lorsque celle-ci parvient à obtenir la couronne d’Angleterre, elle commence à vivre dans la crainte de son royal époux : malgré sa promesse de lui donner un héritier, Anne Boleyn n’arrive pas à mettre au monde le fils tant attendu par le roi.  Le rapprochement entre la reine et certains gentilshommes de la cour serviront de prétexte à Henry VIII, pour se débarrasser de son épouse, devenue trop encombrante : Anne montera sur l’échafaud, condamnée pour adultère. 

Les erreurs :

1) Henry VIII épouse secrètement Anne Boleyn en janvier 1533. Or, dans la saison 1, Charles Brandon venait annoncer au roi le décès de sa sœur. En réalité, celle-ci est morte après l’union d’Henry et d’Anne, en juin 1533. 

2) Le duc de Suffolk se remarie avec Katherine Willoughby en 1534, soit après la seconde union d’Henry VIII. Henry VIII et Anne Boleyn ne se rendent pas en France pour obtenir de François Ier un soutien concernant leur union.

Natalie Dormer (Anne Boleyn) et Jonathan Rhys Meyers (Henry VIII)

3) Anne Boleyn est déjà reine lorsque son frère, Georges Boleyn, épouse Jane Parker. En réalité, le mariage de Georges Boleyn a lieu en 1525. 

4) Lorsque Catherine d’Aragon meurt, en janvier 1536, des rumeurs d’empoisonnement courent. Il est plus probable qu’elle soit décédée d’un cancer.

Anita Briem (Jane Seymour) Jonathan Rhys Meyers (Henry VIII)

5) Dans la série, Anne Boleyn annonce à son père qu’elle est enceinte, après le décès de Catherine d’Aragon. Or, la nouvelle reine fait une fausse-couche trois semaines après la mort de celle  qu’elle considère comme sa rivale.

6) Le fils de Charles Brandon insiste pour être présent à l’exécution d’Anne Boleyn. Or, le fils aîné de Charles Brandon est mort en 1534, à l’âge de 17 ans. Quant à son second fils  – né de sa deuxième épouse – il est né en 1535 et n’a donc que quelques mois lors de l’exécution  d’Anne Boleyn, en mai 1536. Il ne peut donc pas être présent. 

Partager sur :

FacebookTwitterGoogleEmail this pagePrint this page


Publicités

Laisser un commentaire