L'Histoire portée à l'écran

Marie-Antoinette

Film américain de Sofia Coppola, avec Kirsten Dunst et Jason Schwartzman, sorti en 2006

L’histoire : La vie de la reine de France Marie-Antoinette lorsqu’elle était à Versailles, de 1770 à 1789.

Les erreurs :

  • Au premier levé de Marie-Antoinette à Versailles, c’est sa belle-sœur, la comtesse de Provence, qui lui remet la chemise. Or nous sommes en 1770 et le frère du roi, le comte de Provence, ne se marie qu’en 1771.
  • La comtesse du Barry est mise en scène comme étant une véritable sans-gêne, et une femme sans aucune grâce dans son comportement. Bien que Jeanne Bécu était issue d’un milieu modeste, et se permettait des familiarités avec le roi, le portrait fait d’elle dans le film est vraiment exagéré.
Marie-Antoinette (Kirsten Dunst) et Louis XVI (Jason Schwartzman) dans la chapelle du château de Versailles
  • On voit la comtesse de Provence accoucher d’un petit duc d’Angoulême. Or, le couple Provence n’a jamais eu d’enfants.  Le duc d’Angoulême est le fils du comte d’Artois, dernier frère de Louis XVI.
  • La naissance du duc d’Angoulême a lieu avant la mort de Louis XV. Or, le roi meurt en 1774 et la comtesse d’Artois met au monde ce fils en 1775.
  • Louis XVI est mis en scène comme un roi incapable et stupide. Or, le roi est un homme très intelligent : seul sa timidité et son peu de goût pour le pouvoir ont eu raison de lui.
Mary Nighy (la princesse de Lamballe), Kirsten Dunst ( Marie-Antoinette) et Rose Byrne (la duchesse de Polignac)
  • La scène du tableau de Mme Vigée-Lebrun montre d’abord un portrait de la reine, avec trois de ses enfants : Madame Royale, le dauphin Louis-Joseph – debout près du berceau – et le petit Louis-Charles, dans le berceau (dans l’original, il est sur les genoux de sa mère).
tableau de Marie-Antoinette et ses enfants, titré du film

La scène suivante montre le même tableau avec le berceau vide, annonçant la mort du dernier-né du couple royal. Dans la scène qui suit on voit d’ailleurs un petit cercueil quitter Versailles, puis Marie-Antoinette tenant la main de ses deux enfants survivants. Il y a une erreur car on serait tenté de croire que le défunt est le bébé qui était présent dans le berceau. Or, c’est Louis-Joseph (qui se tient debout sur le tableau) qui est mort de la tuberculose.

tableau de Marie-Antoinette et ses enfants, titré du film

Sofia Coppola a choisi d’intégrer dans son film la mort du premier dauphin, car elle intervient en juin 1789 peu de temps avant la Révolution, et a anéanti le couple royal. En réalité, dans le berceau devait figurer le quatrième enfant du couple royal, la petite Sophie-Béatrice née en 1786 et morte en 1787 (absente de film). La petite princesse aurait dû se trouver dans le berceau et ce dernier laissé vide témoigne de sa mort récente. Dans le film, souligner la présence puis la disparition de ce bébé n’apportait rien à l’histoire. Sofia Coppola a choisi d’intégrer dans son film la mort du premier dauphin, car elle intervient en juin 1789 peu de temps avant la Révolution, et a anéanti le couple royal. En réalité, dans le berceau devait figurer le quatrième enfant du couple royal, la petite Sophie-Béatrice née en 1786 et morte en 1787 (absente de film). La petite princesse aurait dû se trouver dans le berceau et ce dernier laissé vide témoigne de sa mort récente. Dans le film, souligner la présence puis la disparition de ce bébé n’apportait rien à l’histoire.

 

Partager sur :

FacebookTwitterGoogleEmail this pagePrint this page


Publicités

Laisser un commentaire