L'Histoire portée à l'écran

La Reine et le Cardinal

Téléfilm franco-italien de Marc Rivière, avec Alessandra Martines et Philippe Torreton, sorti en 2009

L’Histoire : Les amours secrets d’Anne d’Autriche et de Mazarin, de 1642 à la mort du Cardinal, en 1661.
  
Les incohérences :

  • En février 1651, Mazarin doit s’exiler en Rhénanie pour calmer les princes révoltés. Il est rappelé par Louis XIV en février 1653. Il n’est absent que durant 2 ans. Or, dans le téléfilm, on quitte un Louis XIV enfant, lors de la cérémonie qui marque sa majorité atteinte (13 ans en 1651), pour retrouver un jeune adulte lors du retour de Mazarin. 
  • Louis XIV grandit, Mazarin vieillit d’un coup et Anne d’Autriche ne prend pas une ride. Au retour de Mazarin en 1653 elle apparaît telle qu’elle était en 1642, alors qu’elle est désormais âgée de 52 ans. 
Arthur Vaughan-Whitehead (Louis XIV enfant) et Alessandra Martines (Anne d’Autriche)
  • Paul Mancini, neveu de Mazarin, n’est pas mort lors de la bataille de Paris, le 2 juillet 1652, mais succomba à ses blessures le 18 juillet.
  • Marie Mancini est présentée dans le film comme une personne calme, aimante avec son oncle Mazarin et résignée lorsque Louis XIV lui annonce qu’il doit épouser l’Infante d’Espagne. En réalité, Marie Mancini était têtue et impulsive, méprisait son oncle et n’avait nullement l’intention de renoncer au roi : elle fut  contrainte de quitter la cour car elle avait assuré qu’elle ferait souffrir la nouvelle reine.  Même lors de la dernière visite de Louis XIV, elle tenta de le convaincre de renoncer à l’union avec sa royale cousine.
  • Marie Mancini n’était pas présente sur le front en 1658, lorsque Louis XIV fut victime d’une forte fièvre, et ce n’est nullement elle qui trouve le remède mais un médecin de Compiègne. C’est, en réalité, en apprenant que la nièce de Mazarin pleurait et priait pour sa guérison que Louis XIV en tombera amoureux.
Philippe Torreton (le cardinal Mazarin) et Alessandra Martines (Anne d’Autriche)
  • Il est fort improbable que Louis XIV ait pu se déguiser en jardinier pour se balader dans les rues de Paris avec Marie Mancini. Cela tient de la fantaisie.
  • Dans le film, Mazarin meurt dans les bras de la reine. Il n’en fut rien.
  • Le film se termine sur un Louis XIV mélancolique, pensant à Marie Mancini, en 1689. Si il avait vraiment voulu la revoir, il ne lui aurait pas interdit sa cour lorsqu’en 1672, Marie lui demanda sa protection contre un époux violent.
Cyril Descours (Louis XIV), Sylvie David (Mme Mancini) et Alessandra Martines (Anne d’Autriche)

Quelques uns des mots codés de la correspondance entre Anne d’Autriche et Mazarin :

Mer = Mazarin

44 = la reine

 = amour pour Mazarin

* = amour pour la reine

Sérafin = la reine

46 = Mazarin

H = Mazarin

Partager sur :

FacebookTwitterGoogleEmail this pagePrint this page


Publicités

Laisser un commentaire