Histoire des Reines

Jeanne de Champagne et la Tour de Nesle

L’Histoire revient souvent sur scandale de la tour de Nesle, dans lequel les trois princesses de Bourgogne, belles-filles de Philippe IV (et plus particulièrement Marguerite et Blanche) sont accusées de tromper leurs époux. Devant la conduite de ses brus, le roi Philippe IV le Bel  se montre intransigeant et les condamne à être tondues et enfermées,  bien que le futur Louis X ait lourdement insisté avec sa sœur Isabelle pour condamner à mort les trois jeunes femmes. Il semble pourtant que les épouses des trois derniers rois Capétien ne soient pas les seules a avoir fait scandale à la cour de Philippe IV….puisque l’épouse de celui-ci, Jeanne de Champagne, passe elle-aussi pour avoir eu des amants.
 

jeanne_de_champagne2.jpg
Gravure colorée représentant Jeanne de Champagne

Née le 14 janvier 1273, Jeanne est la fille  du comte de Champagne et roi de Navarre, Henri ler, et de Blanche d’Artois. Lorsqu’elle épouse le futur Philippe III en 1284, Jeanne apporte à la France le royaume de Navarre, ayant succédé à son père en 1274 alors qu’elle est encore au berceau. Son ascension sur le trône de Navarre est des plus tragiques. Jeanne a un frère aîné, Thibaud,  qui décède lorsqu’elle même n’a que deux mois. Thibaud est mort de façon dramatique : sa nourrice et un valet s’amusaient à se lancer ce bébé de quinze mois de bras en bras jusqu’a ce que le valet, dans un faux mouvement, ne rattrape pas l’enfant et le laisse tomber du premier étage, dans les escaliers. Avec la disparition de ce frère et la mort prématurée d’Henri Ier à l’âge de trente ans, Jeanne hérite du royaume de ses ancêtres et l’apporte en dot lors de son mariage.

philippe_iv.jpg
Philippe IV le Bel par Jean-Louise Bézard

Mariée à douze ans au prince Philippe, elle devient reine de France l’année suivante. Mais sur cette femme courent bien vite d’étranges rumeurs : Philippe IV n’étant pas un époux très présent et très tendre, Jeanne aurait pris l’habitude de s’enfermer dans la fameuse tour de Nesle et d’ y recevoir de jeunes hommes galants… qu’on ne revoient jamais et pour cause : pour garder son habitude secrète, la reine les fait ensuite enfermer dans un sac, attaché à une lourde pierre et jeté à la rivière.  C’est l’un d’entre eux, qui arrive à en réchapper, qui dévoile ce scandale causé par la reine de France. Pourtant, le roi ferme les yeux et feint d’ignorer les agissements de  son épouse qui meurt en 1305 , à l’âge de trente-deux ans, épuisée  par ses multiples grossesses. Il est difficile de concevoir que la reine ait pu se rendre coupable de tels actions et crimes. Il est probable qu les contemporains de l’époque aient exagéré ce qu’il s’est réellement passé. Mais si Jeanne de Champagne n’a pas fait assassiner ses amants par la noyade, elle eu probablement des rendez-vous galants en secret de son royal époux.  Jeanne  ne connaîtra pas celles qui épouseront ses fils et  par qui le scandale de la Tour de Nesle éclatera, dix après sa mort. Dès lors, comment ne pas croire que Philippe IV était maudit depuis longtemps ?…

Partager sur :

FacebookTwitterGoogleEmail this pagePrint this page


Publicités