Histoire de France
Histoire du monde
Partenaires

Historia.png

banniere2.jpg

Recherche
 
Fermer
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
192 Abonnés
Contactez l'auteur
Visites

 621793 visiteurs

 18 visiteurs en ligne

Actualité
Olympe de Gouges au Panthéon ? - le 10/02/2014 @ 17:49
L'année 2014 devrait voir l'entrée d'une femme au Panthéon, jusque là réservé aux hommes. En effet, il est décidé, suite à la mort de Mirabeau le 2 avril 1791, que le Panthéon réunirait les tombes des "grands hommes".  Mais des femmes, il n'est nullement question. Parmi les 71 personnalités qui reposent en ces lieux, on ne compte que deux femmes, qui font figure d'exception, et qui "doivent" leur place au Panthéon à leurs époux : Marie Curie (transférée au panthéon avec son mari, Pierre Curie, en 1995), et la chimiste Sophie Berthelot. Morte en 1907, son mari, Marcellin Berthelot, ne lui survit que quelques heures, et tous sont inhumés au Panthéon, le gouvernement estimant alors ne pas devoir séparer les deux époux. 
 
Parmi les candidates à l'entrée au Panthéon, je vous propose de nous arrêter sur une grande figure de la fin du XVIIIe siècle, la pionnière du féminisme : Olympe de Gouges. En effet, Olympe est considérée comme l’une des premières féministes de son temps. Elle fait preuve de beaucoup de courage en osant réclamer l’égalité des sexes et pousser toutes les femmes de France à en faire autant, au risque de bouleverser l’ordre établi. La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen a annoncé des droits égaux pour chacun.  Cependant, elle semble ne s’appliquer qu’aux hommes. Ce qu’Olympe de Gouges considère comme une grande injustice : les lois ne doivent pas être faites uniquement pour le sexe masculin, sans prendre en compte les besoins et les revendications des femmes.  Ces inégalités, qui persistent entre les deux sexes à l'heure de la Révolution Française, poussent Olympe de Gouges à rédiger la Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne  car les inégalités dans les pratiques ne sont  plus dans « l’ordre naturel des choses » depuis la promulgation de la Déclaration de 1789.  Pour Olympe de Gouges l’homme démontre sa faiblesse en étant en contradiction  avec ses propres principes : l’égalité pour tous. 

Je vous propose de poursuivre avec l'analyse de la Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne  mais également avec l'ouvrage de Jacques Rolland  "La Franc-Maçonnerie féminine dans la Révolution Française", où  la bravoure et l'audace autres femmes courageuses sont mis en avant. Un bel hommage à toutes ces femmes, actrices sous la Révolution Française, mais qui en paieront le prix fort  :

franc_maconnerie_feminine.gif

Nouveautés Automne 2013 - le 21/12/2013 @ 14:59
Cet automne, découvrez sur le site :

- Le drame conjugal de la reine Louise de Belgique et de sa fille Charlotte, toutes deux gagnées par la dépression à force de lutter contre les fantômes du passé.

- La biographie du duc d'Anjou, fils de Louis XV, disparu prématurément.

- Comment un imposteur parvint à se faire sacrer tsar de Russie sous le nom de Dimitri II

- Les 
frasques amoureuses de la belle Marguerite de Valois.

- De nombreuses idées de lecture dans l'actualité du site

 Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année 
smile

Anaïs Geeraert

 Si vous hésitez encore sur le choix de vos prochaines lectures, je vous propose quatre livres (deux biographies et deux romans) sur les femmes célèbres qui ont écrit une page de l'Histoire :
 
Les Biographies :
 
La Reine et l'Impératrice
de Pierre Dupont (éditions Société des écrivains)


 
4e de couverture :  Essentiellement confinées aux rôles d’"épouse de" ou de "mère de", les hautes figures féminines n’ont pu tenir le premier rôle dans la grande pièce du pouvoir, œuvrant pour la plupart – et quand elles le pouvaient – dans l’ombre. Et rares sont les exemples qui font exception à ce retrait. Des exceptions qui doivent leur renommée à leur éclat, à leur intelligence, à leur indépendance, à leur finesse aussi dans l’approche de la chose politique. Parmi elles, Aliénor d’Aquitaine et Élisabeth de Russie, magnétiques, redoutables insondables, libres, brillantes
 
Mon avis : L'auteur nous propose ici de découvrir la vie de deux femmes qui semblent ne rien avoir en commun : l'une vient de l'époque médiévale ; l'autre du XVIIIe siècle. La première fut deux fois reine par le mariage. La second devint impératrice par un coup de maître, en forçant le destin. Mais malgré les quelques 600 ans qui les séparent, ces deux femmes ont eu le même but : s'élever après avoir attendu dans l'ombre. Elles ont su profiter de la conjoncture pour se hisser au sommet en prendre le pouvoir, montrant aux hommes qu'elles étaient leurs égales et qu'il fallait compter avec elles. L'auteur met en lumière les traits de caractères communs à ses deux souveraines qui lui unissent en dépit de leurs différences.
 
- Jeanne La Pucelle : la légende ou l'histoire ?  de Marcel Guimard (éditions Publibook)


 
4e de couverture :  Qui était vraiment Jehanne d’Arc, dit Jeanne la pucelle? Quelles étaient ses origines? Pourquoi a-t-elle poussé les anglais hors d’Orléans? A-t-elle été appelée par Dieu? Entre légendes et Histoire, la véritable existence de cette femme est difficile à déterminer. Même sa mort est aujourd’hui mystérieuse. Est-elle morte sur le bûcher en 1431? Jeanne d’armoises était-elle un imposteur ou était-elle vraiment la Pucelle?
 
Mon avis :  Sans dévier vers la fiction, l'auteur s'appuie sur les dates, les témoignages et les déclarations de Jeanne pour ébranler nos convictions sur la véritable identité de la jeune femme. Il revient sur ses origines, toujours entourée de mystères : pourquoi n'a-t-elle jamais porté le nom de "d'Arc" de son vivant ? Pourquoi la surnommait-on la "Pucelle d'Orléans" bien avant qu'elle ne fasse le siège de cette ville ? En se posant les bonnes questions, l'auteur tente - avec brio - de lever une partie du voile sur la femme que nous pensons connaître.
 
Les Romans Historiques :
 
Le destin tragique d'Henriette d'Angleterre d'Arnault Pfersdorff (éditions Publibook)


 
4e de couverture : C’est dans l’adversité que commence la vie d’Henriette-Anne, petite fille d’Henri IV, puisque qu’elle est exilée en France avec sa mère au moment où son père, Charles Ier, Roi d’Angleterre, est mis à mort par Cromwell. Et c’est bien dans l’adversité que sa vie va se poursuivre. Enfant, c’est une paria désargentée à la cour de France. Et quand elle peut enfin espérer une revanche sur le destin en épousant Philippe, le frère de Louis XIV, c’est l’enfer domestique qui commence… Henriette d'Angleterre, dernière fille de Charles 1er d'Angleterre, a passé sa courte vie à la Cour de France, traversant la Fronde, la Régence d'Anne d'Autriche, le gouvernement de Mazarin, et surtout le règne débutant de Louis XIV, son cousin, dont elle épousera le jeune frère, Philippe d'Orléans. Henriette fréquentera les plus grands, de Bossuet à Molière, en passant par les maréchaux, les favorites et les souverains des Cours Européennes. Diplomate brillante, inspiratrice d’une politique apportant grandeur à la France, elle mourra si brutalement, qu’elle fera dire à Bossuet pour ses obsèques : «Madame se meurt, Madame est morte».
 
Mon avis : L'auteur a fait le choix original de mélanger biographie et mémoires fictives, au rythme d'un chapitre sur deux. Dans les parties du livre rédigées à la première personne, il nous fait pénétrer dans l'intimité  d'Henriette d'Angleterre. On vit avec la duchesse d'Orléans tous les moments de sa vie, de l'exécution tragique de son père jusqu'au moment où elle décide, le 28 juin 1670, de prendre une tasse de chicorée. Et si elle n'avait pas disparu à l'âge de 26 ans, peut-être qu'elle aurait pu écrire ses mémoires...On l'accompagne dans sa vie de couple catastrophique, dans les moments de complicité qu'elle partage avec le roi, dans la douleur face à la perte de ses enfants. Plus qu'une princesse, c'est une personne que l'on découvre
 
 
- Versailles...La fin des privilèges de Joëlle Aubry (éditions Publibook)


 
4e de couverture : Emmeline de Mars la Tour, jeune fille issue d’une famille noble de Lorraine, se retrouve, à sa sortie du couvent, propulsée à la Cour de Louis XVI, à l’époque où celui-ci décide de porter assistance aux insurgeants américains en révolte contre l’empire britannique. Mariée à un homme influent, bien introduite et proche Marie-Antoinette, elle est le témoin privilégié des événements de son temps qui vont conduire à la Révolution. Sous couvert d’une charge à la Cour, elle sera chargée par le Comte de Vergennes, conseiller du roi de renseigner la police royale sur les menées révolutionnaires de la Franc-Maçonnerie. Mais la politique n’est pas le seul souci de la belle Emmeline : elle doit assumer la passion amoureuse qui la lie au séduisant Vicomte d’Orsival, ami et compagnon d’armes de son frère.
 
Mon avis :  Le roman se concentre davantage sur les personnages que sur la fresque historique. Ainsi, l'aspect humain est mis en valeur et on s'attache aux héros de ce roman qui sont complètement intégrés dans le préambule de ce qui sera la Révolution Française.  Nous laissons Emeline et la reine Marie-Antoinette dans la nuit du 4 août 1789, qui marque l'abolition des privilèges...

Bonne lecture wink

Idées de lecture pour les fêtes - le 05/12/2013 @ 17:36
A l'approche des fêtes de fin d'année, je vous propose de découvrir  trois nouveaux ouvrages, ayant pour toile de fond l'époque Moderne :

Les origines de la Franc-maçonnerie de Jean-Yves Tournié (Edition Dangles) : 



Quatrième de couverture : Sans concession, parfois iconoclaste, Jean-Yves Tournié dresse un portrait souvent sévère du monde maçonnique, cachant un indéfectible attachement à l'Art Royal. Il scrute d'un regard de spécialiste les origines de la franc-maçonnerie, mais plus encore ce qu'elle est devenue en ce début de XXIème siècle. Tentant de démythifier les a priori du monde « profane », il dévoile, dans son préambule, sa puissance toute relative. Divisée par la concurrence des obédiences, elle s'est souvent éloignée de ses fondamentaux. L'auteur explique les sources d'une maçonnerie qui n'est pas née en 1717, comme trop souvent rabâché, mais bien avant, avec les constructeurs de cathédrales, par exemple. Il apporte des précisions essentielles sur certains sujets divisant les historiens. Il s'appuie, pour ce faire, sur des documents rares, parfois inédits. Il peut s'agir de rituels manuscrits ou autres travaux, souvent hors commerce, aussi bien anglais que français ou irlandais. N'appartenant à aucune chapelle, c'est en homme libre qu'il s'est attaché à revisiter l'histoire maçonnique. Avec modestie, sachant bien qu'aucune vérité n'est intangible, Jean-Yves Tournié nous livre un travail précis et honnête, apportant au débat une vision à l'opposé de la pensée unique et d'un manichéisme de salon.

Mon avis :  En faisant preuve de neutralité, l'auteur ne se cantonne pas à nous servir l'histoire maçonnique trandionnelle. Il s'appuie sur des documents, des supports, afin de nous livrer la vérité plutôt que le myhe de la Franc-maçonnerie. Un long travail passionnant à lire pour tous ceux qui souhaitent retourner aux sources de la Franc-maçonnerie.


Casanova : un franc-maçon en Europe au XVIIIe siècle de Daniel Tougne  (roman historique, rédigé à la première personne)  (Editions Trajectoires) :



 
Résumé : Casanova est resté dans les mémoires comme un séducteur, un courreur de jupons, célèbre par ses nombreuses conquêtes féminines qu'il avait cessé de comptabiliser. Avant de disparaître, il nous a pourtant laissé un manuscrit qu'il a intitulé "Histoire de ma vie". Qui était donc réellement Giacomo Casanova ? Dans ses mémoires, il s'attache à mettre en avant les intrigues où il a trempé ainsi que le rôle politique qu'il a joué dans le siècle des Lumières. Si le roi de France lui confie des missions secrètes, c'est bien que l'homme peut faire preuve d'honneur et de courage dans une société en pleine mutation. Voyageur, Casanova parcours l'Europe et fait découvrir aux cours étrangères la mode française. C'est cet aspect peu connu de celui qui reste au yeux de tous un  légendaire séducteur que Daniel Tougne veut nous faire découvrir : un Casanova qui prend des risques, changeant d'identité pour sa propre sécurité afin de mener à bien les missions confiées (et non pour attirer à lui toutes les femmes qui l'entourage) ; un homme intelligent qui persuade, sait habillement convaincre ceux qui l'entourent.

Mon avis : Parce qu'il est resté discret sur ses amours dans ses écrits, l'opinion public en a déduit qu'il y avait, en réalité, beaucoup à dire, falsifiant ainsi le véritable Giacomo Casanova. Cette autobiographie fictive tente, avec succès, de nous faire voir les multiples facettes du personne, qui n'en reste pas moins fascinant pour le lecteur.  


La Franc - Maçonnerie féminine dans la Révolution Française  de  Jacques Rolland (Editions Trajectoire) :



Résumé : On dit que les hommes ont laissé une trace dans l'Histoire. Mais qu'aurait-elle été au siècle des Lumières sans la participation des femmes dans la tourmente de la Révolution Française ? Sortant de leur rang et de leur condition sociale, ces femmes se dressent contre les oppressions politiques ou religieuses. La mission qu'elles se sont données : défendre leurs droits contre la tyrannie des hommes. Elles s'appelent Marie-Antoinette, Olympe de Gouges, Madame Roland ou Marie-Thérèse de Lamballe.... Certaines viennent de la noblesse, d'autres sont issues du peuple français. L'une est écrivaine, une autre académicienne... Mais toutes sont des femmes de tête et ont en commun un courage extrême et sans faille, ne reculant devant rien, pas même le sacrifice de soit-même à l'exemple de la princesse de Lamballe. Parce qu'elles sont femmes, elles dérangent par leurs prises de positions, leurs idées nouvelles, et sont calmoniées. Pourtant, ce sont elles qui vont écrire une page de l'Histoire de France, la plupart du temps avec leur propre tragédie...


Mon avis : Un ouvrage surprenant sur l'émancipation des femmes au cours du XVIIIe siècle. Il est principalement articulé autour de deux figures féminines : Olympe de Gouges et la princesse de Lamballe, reconnues pour leur combativité exemplaire. La première se dresse contre les idées reçues en réclamant les droits de la femme et de la citoyenne, n'hésitant pas à monter à la tribune. La seconde soutient la reine de France jusqu'au bout, signant son propre arrêt de mort. Leurs disparitions tragiques feront d'elles des figures emblèmatiques de la Révolution Françaises.

De bonnes idées de cadeaux à mettre sous le sapin smile

Nouveautés été 2013 - le 17/09/2013 @ 18:04
Cet été, découvrez sur le site :

- La passion que la dernière reine d'Egypte, Cléôpatre VII,  inspira à Jules César et Marc Antoine

- La biographie de Thérèse Félicité de France, fille méconnue de Louis XV

- L'analyse du roman "Althéa ou la colère d'un roi", qui revient sur la chute de Nicolas Fouquet

Bonne lecture smile

Anaïs Geeraert

Nouveautés printemps 2013 - le 21/06/2013 @ 18:46
Ce printemps, découvrez sur Histoire et Secrets :

-  Comment la loi salique écarta toute femme de la couronne de France.

- La biographie de Marie Stuart, reine d'Ecosse et de France, qui entra dans la légende comme une reine martyre, victime de sa cousine Elisabeth Ire.

-  L'Histoire de la bague de fiançailles du XXe siècle à aujourd'hui.

Bonne lecture smile

Nouveautés Hiver 2012-2013 - le 10/03/2013 @ 10:23
Cet hiver, découvrez sur le site :

-  La biographie de Louise-Elisabeth de Bourbon, princesse française appelée à devenir reine d'Espagne

- L'enigme qui entoure la mort de l'Archiduc Rodophe, héritier de l'empire d'Autriche, décèdé à Mayerling en 1889 avec sa jeune maîtresse May Vetsera. 

- Les liaisons passagères du roi Henri II  ainsi que sa descendance illégitime

- La biographie d'Anne-Louise de La Réale, fille naturelle de Louis XV

- La création d'une nouvelle catégorie consacrée aux dates, décisisons clefs et faits marquants de l'Histoire de France : les tournants de l'Histoire

Bonne lecture smile

Anaïs Geeraert

Petite interview - le 19/02/2013 @ 19:15
Bonjour,

Vous trouverez via le lien ci-dessous une petite interview, réalisée par le site Triple C, afin de faire plus ample connaissance avec moi :

http://www.triple-c.fr/ce-que-lon-fait/le-coin-des-blogueurs/zoom-sur-anais-geeraert

Bonne lecture wink

Anaïs Geeraert

Le Site se scinde en deux en 2013 - le 08/01/2013 @ 18:54
En 2013, Histoire et Secrets se scinde en deux : les rubriques concernant la détente à travers l'Histoire (fictions historiques, romans, films...) se trouvent désormais dans les Annexes du site. Pour y accéder dès maintenant cliquez sur l'icône "Histoire et détente" sous "En savoir plus" dans la colonne de gauche. Il vous ménera ici : http://www.histoire-et-secrets.com/annexes/
Bonne lecture  et tous mes voeux pour 2013 wink

Anaïs Geeraert

Nouveautés Automne 2012 - le 16/12/2012 @ 09:04
 Cet automne, découvrez sur Histoire et Secrets : 

- l'énigme de la mort du dernier prince de Condé 

- la biographie de Louise d'Orléans, première reine des belges

- la présentation du roman du Michel Zévaco, "la Marquise de Pompadour"

Bonne lecture et joyeuses fêtes de fin d'année wink

Anaïs Geeraert


Vous êtes ici :   Accueil » Actualité