Histoire et Secrets - découvrir l'histoire de France et du monde - Les inséparables filles jumelles de Louis XV
Histoire de France
 ↑  
Histoire du monde
Partenaires
Recherche
 
Fermer
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
202 Abonnés
Contactez l'auteur
Visites

 1816403 visiteurs

 92 visiteurs en ligne

Nées toutes deux le 14 aout 1727, Marie-Louise-Elisabeth et Anne-Henriette de France sont les premiers enfants de Louis XV et de Marie Leszczynska, mariés depuis le 5 septembre 1725.

elisabeth_et_henriette.jpg

Marie-Louise-Elisabeth naît la première et prend le titre de "Madame Première" puis de "Madame Elisabeth" après son baptême en 1737, et enfin de "Madame Infante" après ses fiançailles avec le fils de Philippe V d'Espagne. Sa jumelle est  "Madame Seconde" puis "Madame Henriette".

Fierté du couple royale (Louis XV parlera de « coup double » pour la première grossesse de la reine), les jumelles passent leur enfance à Versailles tandis que leurs cadettes partent pour Fontevraud en 1738. Nouant des liens très forts entre elles, se montrant toujours ensemble, on aurait dit que les jumelles ne pouvaient vivre l’une sans l’autre : la séparation en 1739 n’en est que plus dure. En effet le 27 octobre de cette année, Elisabeth épouse l’Infant d’Espagne Philippe de Bourbon. Elle doit quitter la cour de France définitivement. Les adieux sont déchirants et les deux sœurs pleurent en répétant « mon Dieu, c’est pour toujours ». Pourtant, Madame Infante reviendra à Versailles en 1750 avec sa fille Isabelle. Henriette est aux anges et c’est avec encore beaucoup de tristesse que les jumelles se séparent lorsque Elisabeth repart auprès de son époux.

Henriette-Anne, dont le roi ne cache pas qu’elle est sa fille préférée, semble avoir toute les qualités du monde. Aimable avec tous, elle rapproche son frère le Dauphin de sa seconde épouse,Marie-Josèphe de Saxe. Madame Henriette tente également de s’entendre avec la maîtresse de son père, Mme de Pompadour. La princesse faillit épouser son cousin, Louis-Philippe de Bourbon-Orléans, duc de Chartres, dont elle est amoureuse. Devant l'inclination d'Henriette, les ministres de Louis XV mettent en garde le roi  sur les conséquence de cette union, qui rapprocherait dangereusement les Orléans (branche cadette des Bourbons) du trône de France. Le projet de mariage entre les deux cousins avorte alors.

Madame Infante ne devait plus revoir Henriette : la fille favorite de Louis XV meurt le 10 février 1752 de la tuberculose. Pour le peuple, Dieu punit ainsi le roi pour son libertinage en lui enlevant une fille parée de toutes les grâces. Elisabeth est effondrée en apprenant la mort de sa sœur adorée. La fille aînée le roi retournera à Versailles  où elle mourra de la variole le 6 décembre 1759. Le chagrin causé par la disparition de sa jumelle lui aurait ôté le gout de vivre.

Pierre Gobert a réalisé un magnifique tableau de Mesdames Elisabeth et Henriette lorsqu’elles étaient enfants. Ce portrait des jumelles met en valeur la proximité entre les deux sœurs. Madame Première y est vêtue de vert et Madame Seconde de rose.



Réactions à cet article

Réaction n°1 

par marieantoinette le 22/12/2009 @ 19:01
Elles sont adorables toutes les deux!


Vous êtes ici :   Accueil » Les inséparables filles jumelles de Louis XV